L'informatique d'entreprise en 2014

Quelques événements, un peu de prospective

Encore une année riche en bouleversements pour le secteur de l'informatique. Franchiseurs, franchisés, salariés et acteurs indépendants voudront revenir sur les points forts de 2014 pour mieux se préparer à 2015.

Google Glass : un échec programmé ?

Les lunettes connectées représentent une innovation qui a fait parler d'elle sur bien des fronts : respect de la vie privée, vie en ligne, changement des habitudes, etc. Le géant d'internet avait en effet décidé de produire lui-même le hardware dont il avait besoin pour populariser son service. Un investissement énorme qui ne s'est pas révélé payant, puisque Google Glass a été retiré du marché un an et demi après ses premiers tests. Des milliers d'early adopters avaient pourtant payé le prix fort pour faire partie des premiers à porter les lunettes.

En dépit des moqueries des mauvais esprits, il faut se rendre compte que le projet Glass n'était qu'un des nombreux programmes d'innovation de Google, et dont les coûts sont à remettre en perspective de son chiffre d'affaires de plus de 16 milliards de dollars. L'entreprise n'a pas peur de prendre des risques, c'est une des clés de son succès.

La sécurité en questions

Des piratages à répétition, des hackers qui se pavanent sur Internet... difficile année pour les spécialistes de la sécurité informatique. La faille Heartbleed et des piratages médiatisés chez Sony, Home Depot, Skype, Snapchat, le nuage d'Apple, Orange, etc. aucune grande entreprise n'est à l'abri des vols d'information. Et par conséquent, aucun utilisateur n'est à l'abri de voir ses données personnelles tomber en de mauvaises mains. La révélation de la surveillance de masse exercée à travers le monde par l'agence de renseignement américaine NSA a attisé le débat public, ce qui ne peut qu'être une bonne chose pour la profession.

Le problème des terminaux en entreprise

L'efficacité d'une entreprise est directement liée à celle de son matériel informatique. L'équipement des collaborateurs est un front crucial et chaque année, la question se pose : ordinateur portable ou tablette ? Des grandes entreprises comme la Société Générale ont fait le choix de solutions bureautiques sur tablette. On note une certaine régression des iPads et l'arrivée des terminaux hybrides type Microsoft Surface, directement destinés au marché professionnel.

En ce qui concerne les smartphones, on s'étonne de constater que le Blackberry résiste sans doute à la fois au vu de sa sécurité et à cause des habitudes des professionnels. L'entreprise a d'ailleurs freiné sa dégringolade en 2014. Dans beaucoup d'environnements de travail, la question du BYOD (bring you own device, on apporte son propre appareil) se pose toujours. Les services informatiques se compliquent quand il faut gérer le parc, notamment sur le plan de la sécurité.

L'année de l'économie numérique

Mais surtout, ces douze derniers mois auront prouvé que le monde était bel et bien entré dans l'ère du digital business. Les startups innovantes produisent de véritables inventions capables de révolutionner les marchés (les voitures électriques de Tesla Motors par exemple) et les grandes entreprises commencent à financer les jeunes pousses. Le futur a commencé en 2014 mais il se réalisera en 2015.

 

Derniers articles de la rubrique