Les ventes de téléphonie mobile en 2014

Arriverons-nous à saturation du marché en 2015 ?

Rien ne semble pouvoir ralentir l'appétit des Français pour les smartphones. Autrefois des objets de science-fiction, ils font aujourd'hui partie de notre quotidien. Le secteur se porte bien et augure de bonnes choses pour la consommation des services mobiles. Nous faisons le tour des chiffres à prendre en compte pour les franchisés de l'informatique.

Des ventes qui se portent bien

L'étude réalisés par la Mobile marketing association France a révélé des chiffres encourageants. En 2014, on a vendu pas moins de 18,2 millions de smartphones sur le territoire français. Désormais, on compte plus de 30,4 millions de possesseurs de smartphones, ce qui fait passer les Français à un taux d'équipement de plus de 50 %. Les mobinautes ne sont qu'à 46 % des femmes. 80,6 % d'entre eux vont sur internet tous les jours avec leur appareil mobile. En ce qui concerne les écosystèmes logiciels, pas de surprise : Android équipe 62 % des appareils, avant Apple avec 21 % et Windows Phone se classe en troisième position avec 9 %.
Quant aux tablettes, on en compte désormais 13 millions en France, dont plus de la moitié (7 millions) vendues cette année. Les ordinateurs portables résistent avec des chiffres de vente encore honnêtes de 4 millions.

Une progression mondiale

Les chiffres IDC (International Data Corporation, un spécialiste de l'information marketing) de cette année montrent que la France n'est pas un cas unique. Si la progression a quelque peu ralenti, il s'est quand même vendu 1,28 milliard de smartphones à travers le monde en 2014.
En parallèle, d'après l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), les abonnements ont progressé chez les opérateurs. Les services mobiles à haut et à très haut débit ont progressé de +4,9 % (nombre d'abonnements haut débit) et de 4,1 % (pour le nombre d'abonnements très haut débit) en 2014. Si les communications fixes reculent (-10,8 % sur un an), le trafic téléphonique mobile augmente avec une progression de 7,9 % sur les douze mois précédent le troisième trimestre 2014, et le transfert de données échangées sur les réseaux mobiles double (+107,3 % en rythme annuel). Les SMS et MMS ont également cru de 6,1 % pendant l'année.

Wiko : la surprise française

On n'aurait pas imaginé qu'une marque française écoule 5 millions de mobiles en 2014 (ce qui représente un peu plus de 15,1 % de part de marché). C'est pourtant le cas de Wiko, le constructeur français appartenant au groupe chinois Tinno. Wiko avait déjà fait parler de lui l'année précédente, pendant laquelle il avait vendu 2 millions d'unités. 2014 a été une période d'excellente croissance, avec un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros, dont la moitié dans l'Hexagone.

Le franco-chinois profite donc de la perte de vitesse des smartphones haut de gamme et du recul de Samsung en proposant des modèles aux prix accessibles et aux performances excellentes. Il ne lui reste plus qu'à convaincre plus de grands opérateurs de les distribuer.
Derniers articles de la rubrique