Le marché des objets connectés, une opportunité pour la franchise

Le créneau que tout le monde cherche à investir

Les entrepreneurs qui se préparent à démarrer une activité dans la franchise le savent certainement : l'internet des objets est la prochaine révolution du marché de l'informatique. Pour beaucoup d'entreprises, start-ups innovantes comme grandes enseignes franchisées, cette révolution a déjà commencé.

Une charte signée à Bercy

Le 21 octobre dernier, huit grands acteurs de la distribution ont signé une charte établie à l'initiative des porteurs du plan de la Nouvelle France Industrielle « objets connectés ». Les groupes signataires que sont Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, la Fnac, Leclerc et Lick s'engagent à mieux mettre en valeur les produits d'une trentaine de start-up. Le contrat n'est guère contraignant : les distributeurs vont présenter les produits de 5 start-up qu'ils ne référençaient pas jusqu'ici, et ce dans un minimum de 5 magasins.

Ce démarrage en douceur est avantageux pour les deux parties : les enseignes n'ont pas à s'engager sur d'importants volumes, et les fabricants d'objets connectés pourront tester l'impact de leurs produits sans investir dans une production massive. C'est la clé du succès pour Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique. La ministre pense que le consommateur a besoin d'être mis en contact avec les produits connectés pour mieux appréhender leur utilité. « Ces produits ne sont pas des gadgets, mais des bijoux d'innovation qui peuvent vraiment améliorer la vie au quotidien », ajoute-t-elle.

Poursuivre une stratégie déjà entamée

En ce qui concerne les objets connectés, les franchiseurs du marché de l'informatique n'en sont pas à leur coup d'essai. Chez Boulanger par exemple, on a déjà formé plus de 1 000 vendeurs et 125 magasins de l'enseigne proposent déjà une centaine de produits issus de la French Tech. En outre, Boulanger offre le référencement sur sa marketplace aux nouvelles sociétés, afin que celles-ci puissent confronter leurs innovations aux goûts du public.

Chez Orange, on s'enorgueillit de contribuer au développement des jeunes sociétés. Un fonds d'investissement participe en effet au financement de start-up innovantes en France, en Pologne et en Espagne. Pour le spécialiste des objets connectés Lick, la signature de cette charte enverra un message aux distributeurs. Il y a fort à parier que les autres enseignes franchisées, témoins de l'intérêt du public pour ces innovations, ne tarderont pas à réagir.

Le Noël de la French Tech

Afin de mieux attirer l'attention de leur clientèle sur la présence d'objets connectés innovants dans leurs rayonnages, les 8 enseignes ont procédé à des opérations de communication en commun. Une semaine des objets connectés de la French Tech a été organisée fin octobre, et les enseignes réservent des pages dédiées à ces produits sur leurs sites internet.

Pour la deuxième année consécutive, l'opération de Noël a également fait parler d'elle. Avec un site internet dédié et une promotion importante sur internet, le Noël de la French Tech regroupe près de 200 start-up françaises qui proposent des produits art & culture, écologie, enfance, santé, et bien sûr technologie destinés aux Français qui veulent profiter des meilleures innovations des jeunes entreprises françaises.

Derniers articles de la rubrique