Le point sur le marché PC en 2014

Les ventes de produits électroniques ne changent pas de tendances

Les technologies n'évoluent pas aussi vite qu'on pourrait le croire en lisant les compte-rendus des salons des secteurs de l'informatique et de la téléphonie. Crise oblige, les Français ont moins dépensé en produits électroniques au premier trimestre 2014. Détails.

Un baromètre à la baisse

D'après le baromètre Gfk TEMAX publié par l'institut Gfk le total des ventes de produits électroniques (comprenant les télécoms, la photo numérique, la micro-informatique, l'impression et les consommables) n'a pas dépassé les 37 Md€ en Europe de l'ouest pendant le premier trimestre de cette année. Ce chiffres d'affaires représente une baisse de 1,7 % par rapport aux 37,75 Md€ de la même période en 2013.

L'informatique, le segment principal du secteur, a encore plus reculé avec 13,99 Md€, ce qui représente une baisse de 2 %. À l'intérieur de ce segment, on note cependant des mouvements encourageants, comme celui des ordinateurs à écran tactile. Le cloud et le partage sont également des tendances fortes, et le cabinet GfK anticipe une demande croissante pour les produits de stockage et de réseaux.

Recul de l'électronique et chute de la photo numérique

Avec des smartphones dans toutes les poches, on assiste depuis quelques années à une perte de vitesse du segment de la photographie. Son chiffre d'affaires cumulé a atteint à peine 1,34 Md€ au premier trimestre, ce qui représente une perte de 15,2 % par rapport à la même période en 2013. Il convient pourtant de noter que les appareils reflex et haut de gamme gardent leur compétitivité par rapport aux smartphones : leurs ventes restent par conséquent en hausse.

Si la photo a beaucoup perdu de vitesse, le reste de l'électronique grand public, qui inclue entre autres les systèmes audio, les cadres photo et les téléviseurs, a bien moins reculé. Avec 7,66 Md€,de chiffres d'affaires, c'est à dire une baisse de - 2,3 % à période comparée sur le trimestre, il freine nettement son recul de 2013. En effet, la baisse entre les premiers trimestres 2012 et 2013 avait été aussi spectaculaire que celle de la photographie, avec 15,2 % de chiffre d'affaires en moins.

Télécoms et impression sur le point de cesser leur grimpée miracle ?

Les systèmes d'impression et les consommables n'ont pas évolué entre les premiers trimestres 2013 et 2014 . Les ventes ont tout juste dépassé les 4 Md€ cette année encore. Certains marchés nationaux sont cependant en progression : il s'agit de la Grèce, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de l'Allemagne.

Signe des temps, après l'informatique, les consommateurs européens dépensent principalement sur le secteur de a téléphonie. On note une progression du chiffres d'affaires presque nulle (de l'ordre de de 0,5 %) sur l'année. Les revenus du premier trimestre 2014 s'élevaient à 10,1 Md€. Les experts se félicitent de voir que le marché n'est pas encore complètement saturé, tout en s'attendant à le voire stagner dans les mois à venir. L'Europe de l'ouest est en effet très en avance sur ce segment.

 

Derniers articles de la rubrique